Juin
20
Décès de Claude Conan (4/3/1930-25/5/2020)

Claude Conan, le doyen du club de Drancy n’est plus. Il s’est éteint le 25 mai 2020. Né le 4 mars 1930 à Lorient, il avait passé ses quatre-vingt-dix ans. Retiré du club depuis environ trois ans, Claude Conan, sous ses airs bonhomme, avait l’expérience du jeu « à l’ancienne »: apprentissage livresque, parties ajournées, salles enfumées pendant les tournois et son bâton de maréchal, le championnat de France 1968 à Charbonnières: 2e… et presque 1er!

A la dernière ronde, mais aussi avant, il n’a pas eu rendez-vous avec l’Histoire. Il termine 2e après avoir obtenu une position totalement gagnante contre le vainqueur Letzelter. Leur partie sent le zeitnot. Et l’Alsacien Letzelter est dans son élément: le risque à la Larsen qui faisait (et fait encore) merveille pour pousser ses adversaires à bout. Il joue à mort et les nerfs de Claude. Conan craquent. Victoire de Letzelter.

Mais le tournoi n’était pas fini: à égalité avec Letzelter avec 8/10, il s’incline contre le gros client parisien Thiellement à la dernière ronde tandis que Letzelter fait une nulle disputée avec Fricker.

1968, c’est le début des chocs des générations et l’arrivée des jeunes: Michel Benoit (3e, né en 1949), Jacques Démarre (5e, né en 1947), Jean-Luc Seret (12e, né en 1951) et à Pau 1969, la sensation Aldo Haïk, 4e à 16 ans!

Pris par son travail d’ingénieur à IBM sur les « grosses machines » de l’époque, Claude Conan ne persistera pas dans ces championnats de France où il faut prendre de longues vacances en plein mois d’août.

Claude Conan, au tournoi de la galette en 2014.

Mais la passion est toujours là. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme: elle se mute en l’achat de livres d’échecs: plus de 500 au total. Tous ont dûment été répertoriés par sa nièce et donnés au club de Tremblay-en-France pour des prix pour les jeunes. M. Conan bossait dur les ouvertures, même bien longtemps après ses glorieuses années. Il faut dire que Claude Conan a appris par hasard. Tout juste après la Seconde Guerre mondiale, adolescent, il se casse le fémur et doit rester fort longtemps en convalescence, dans son plâtre, à la maison. On lui offre un jeu, un livre et c’est parti. Sa tête bien faite fait le reste.

Ayant longtemps vécu en Seine-Saint-Denis (Livry-Gargan, Sevran), Claude Conan a un jour poussé la porte du club de Drancy fondé par Jean Durpoix. C’était un adversaire très coriace au tournoi amical du samedi dans les parties de 15-20 min. Et en plus il chambrait dans un style pince-sans-rire! Quand l’équipe première de Drancy avait besoin d’un joueur, il était toujours là. C’est ainsi qu’il a pris une nulle à Sophie Milliet, 20 ans et 2326 Elo, alors en pleine ascension dans le match Bischwiller-Drancy. Claude Conan avait alors 74 ans.

Son caractère accrocheur l’a longtemps tenu du côté de la santé, mais il n’a pas gagné sa dernière partie contre la maladie. Le club de Drancy présente ses plus sincères condoléances à sa sœur, sa nièce et à toute sa famille. Un petit neveu de 9 ans, Charles suit des cours dans une école de Puteaux. Il est, paraît-il, prêt à prendre la relève.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.